rando en Lozère (48)- projet 2019

Dernière mise à jour le  31 janvier 2019

Après avoir sillonné l’Auvergne durant 3 années consécutives,   j’envisage cette année de découvrir la Lozère,  avec Pastel mon fidèle compagnon, un DSA expérimenté et très endurant.  

Avec une altitude moyenne de 1 000 m, la Lozère est le département le plus haut de France. Néanmoins  loin des hauteurs alpines, son point culminant, le Sommet de Finiels sur le Mont Lozère, n’atteint que 1 699 m… C’est également le département le moins peuplé de France, avec 74 000 habitants soit un peu plus de 14 habitants au km2
Multiple par sa diversité paysagère, la Lozère regroupe 4 grandes régions naturelles sculptées par le minéral et sillonnées par 473 cours d’eau ! Ce sont ces 4 régions, l’Aubrac ou Alto Braco en Occitan, les Causses de Sauveterre et Méjean, les Cévennes et la Margeride, que j’envisage de parcourir sur la base du tracé prévisionnel suivant :

capture carte projet lozère

 

 

 

capture profil 19

soit une boucle au départ de Malzieu-ville

 

Capture malzieu-ville cité médiévale

malzieu-ville, cité médiévale

à parcourir en 14 j selon la feuille de route prévisionnelle suivante :

Capture feuille de route prév

 

NB.

  • je suis sur une moyenne de 39 km e /jour pour un max de 48,  les dénivelés ne sont pas trop importants, ça devrait aller!
  • A ce jour, tous les points de chute sont bouclés avec une mention particulière pour l’étape « le Bleymar – La Bastide Puy Laurent » pour laquelle je dois faire étape à l’abbaye ND des Neiges. Ce sera sans doute une étape inoubliable avec peut-être la participation à un office avec les moines!

Le tracé emprunte en partie les itinéraires du :

  •  tour des Monts Aubrac à l’Ouest, itinéraire à priori parcouru aussi à cheval,
  • chemin de Stevenson à l’Est, entre Florac et Langogne, accessible à cheval (Stevenson parti en 1878 de Portrait StevMonastier sur Gazeille en Haute-Loire avec son ânesse Modestine fut le 1er randonneur itinérant…)

NB. Ces données, tracés et points de chute, sont à ce jour 14 janvier 2019, prévisionnelles et peuvent encore évoluées  d’ici la finalisation de ce projet.

Voici quelques photos glanées sur Internet qui donnent un aperçu des 4 régions parcourues et une envie d’y aller  :

  1. l’Aubrac (pays de basalte)

Ce vaste plateau, à cheval sur les départements de la Lozère, de l’Aveyron et du Cantal, est une immense prairie d’altitude. Ici, on élève la vache Aubrac, dont le lait sert à fabriquer la tome fraîche, ingrédient de base du célèbre Aligot et qui, affinée, pourrait devenir du cantal. Au pays des burons, les pâturages entourés de murets de pierres offrent un paysage aux formes douces et verdoyantes.

le refuge des rajas au milieu d'un champ de granit

Le joli refuge des Rajas (où je compte faire  étape) se perd dans l’immensité des champs de cailloux granitiques de l’Aubrac.

 

L’Aubrac pourrait vous intéresser, lisez alors le roman de Vanessa BAMBERGER, paru en janvier dernier aux Editions Liana Lévy et, vous aurez vraiment envie d’y aller ! ….

2. Les Gorges du Tarn, de la Jonte et les grands Causses (pays de calcaire)

Les rivières du Tarn et de la Jonte ont creusé d’imposantes gorges, dont la profondeur atteint parfois plus de 500 m et qui séparent des plateaux dénudés et arides, les causses (Sauveterre, Méjan, Noir). Légèrement vallonnés, les causses conservent quelques forêts de pins. L’activité humaine se concentre dans les rares hameaux et les fermes isolées, toujours situées autour de petites dépressions au fond argileux.

Capture maisons à ste enimie

ruelle de Ste Enimie, un très joli village où je suis déjà passé à cheval

3. Les Cévennes et le Mont-Lozère (pays de schiste et du granit)

S’étendant au sud-est de la Lozère, les Cévennes sont un dédale de vallées profondes où serpentent les gardons aux eaux cristallines. Pays de la Châtaigne, durant des siècles cette région fut une des plus riches de la Lozère. La place étant restreinte, les hommes ont construit des cultures et jardins en terrasses, aménagé des canaux d’irrigation… Les paysages sont encore marqués par ces multiples terrasses, signes de l’acharnement des hommes à mettre en valeur une terre pauvre, mais qui est la leur.

Capture pont de monvert

Au pont de Montvert, je dois y passer  

4. La Margeride

La Margeride propose des paysages aux formes arrondies où prairies et torrents impétueux se succèdent sans violence. Mais le plus surprenant, ce sont ces blocs de granit qui affleurent partout. Ces roches polies, aux formes ovales ou rondes, sont parfois entassées en chaos ou disséminées dans les prairies comme les animaux d’un troupeau.

Capture paysage de margeride

paysage de la Margeride

Voici l’itinéraire prévisionnel téléchargeable à partir de Visugpx qui a fait l’objet d’une vérification par des gens du cru :

projet Lozère 2019

Une affaire à suivre ….

Publicités

2 réflexions sur “rando en Lozère (48)- projet 2019

  1. en fait, je vais dans des campings qui m’accueillent avec mon cheval. C’est pour cela que je pars mi-août, les campings se vident. Il y a svt un espace au fonds des campings qui n’est pas utilisé pour du camping. Si par hasard il n’y a pas d’espace dans l’enceinte du terrain de camping pour m’accueillir, il y a svt un espace juste à côté du camping… surtout lorsqu’il s’agit de camping municipal. Le fait d’aller en camping me donne accès aux sanitaires et, je peux aussi recharger mon gps, mon smartphone, mes 2 appareils photos et mes batteries externes en guise de sécurité…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s